Ma vie de maman, tout simplement…

… ou pas d’ailleurs.

Parce que ce fameux « Ils vivèrent heureux et eurent beaucoup d’enfants » n’est pas le reflet de la réalité. Quoi ? Tu y croyez encore ? Dommage…

Vous l’aurez compris les filles ! Ce post va parler de ma vie de maman, parce que Mum is not fun tous les jours.

Il y a sept ans de cela, j’étais en pleine attente de la venue de mon fils. Je n’avais que 19 ans , presque 20, c’était le début d’un long voyage. Ce voyage fut plutôt calme,jusqu’au jour ou ce petit être est sorti de mon corps, est entré dans mon cœur, une partie de mon âme, de moi-même. Cette étape ne fut déjà pas des plus simples, après ces douleurs que je n’aurais jamais cru connaitre, ce petit Ange tombé du ciel à été enlevé de moi d’une façon plutôt brutale, puis le bonheur m’a envahi, en même temps que son petit corps à été posé sur moi.

L’instinct, l’Amour, mon être et mon esprit tout entier lui étaient désormais dévoués. Il a commencé à grandir, auprès de moi, je l’ai choyé, dorloté, adoré,… je continue ce cheminement de maman chaque jour à ces côtés.

Quelques mois plus tard j’ai repris ma vie professionnelle, fini les siestes en peau à peau, les longues journées passées ensemble, rien que nous deux. J’ai du apprendre à le « partager », à le laisser grandir. Heureusement, les grands-mères n’étaient pas loin et s’occupaient de lui en mon absence.

Quelques temps plus tard, une petite sœur à pointé le bout de son nez. Durant cette seconde grossesse, rien ne s’est passé comme je le souhaitais. Le surmenage, et les crises de pleures, d’angoisse, la solitude, la dépression m’ont guetté, et ont emprunté le chemin de moi-même. Seul comptait désormais mes deux Anges pour moi. C’était mes enfants, et moi ! Mon grand à pris le chemin de l’école…les difficultés ont commencé pour lui.
J’ai pris soin d’eux une année encore, me suis dévoué à eux, puis j’ai repris le chemin de l’école moi aussi, trouvé un meilleur emploi, et chose que je n’aurais jamais cru, ai laissé sur le chemin leur papa. Ce n’est bien évidemment, pas la meilleure des solutions, mais surement la moins pire pour mes enfants.
Depuis, du chemin a été parcouru… aujourd’hui je vis en couple, avec un Homme que j’aime, et qui m’aime, vraiment, la façon dont il me traite, c’est ça l’Amour, avec un grand A .Ma vie de femme va pour le mieux, mais ma vie de maman est toujours éprouvée.

Aujourd’hui, ma Fille à un grand besoin de moi, (non, je ne me jette pas des fleurs, c’est juste qu’elle a ce besoin, c’est tout !). Malgré toutes ses épreuves (elle n’avait que deux ans), elle est très sensible, très intelligente, elle s’intègre très bien à l’école, à des amis, elle est belle, aussi ! Et Heureuse, d’après ce qu’elle me dit, c’est tout ce qui compte pour moi.

Mon fils quant à lui, a toujours eu des difficultés scolaires. D’autres également. Avec sa première institutrice, ça ne fut pas le Grand amour… il a eu du mal à s’intégrer, et a été jugé pour ça. Tous les diagnostics ont été posés. Première visite médicale à l’école, il s’y rend sans ses lunettes qu’il doit impérativement porter pourtant. On me convoque ! Mon fils ne rentre pas dans les lignes ! Il ne connait pas bien ses couleurs, s’exprime mal, on me dit qu’il ne voit pas bien ! Ben oui, il a pas ses lunettes ! On me dit qu’il parle mal, est agité, ne sais pas se déshabiller seul !!!etc… j’en passe et des meilleurs !

On pose un diagnostics de saturnisme, sans même faire/proposer/ une analyse, expliquer de quoi il s’agit (internet merci !), de surdité, on note ses difficultés, sans proposer aucune solution ! On juge, on condamne, sans avoir les faits en main. Vous êtes une mauvaise mère… votre enfant ne rentre pas dans les cases. Et puis on a pas le temps pour ce genre d’enfant, alors la maitresse le met de côté, et puni ses « débordements » en l’isolant des autres enfants. Faciliter l’intégration ? Pourquoi ? Autant stéréotyper l’enfant qui bouscule quand on l’embête parce qu’il parle peu, et n’ose pas s’exprimer. Pourquoi on me dit quand mon fils pousse un autre enfant alors que l’on ne me dis rien lorsqu’un autre (plus âgé de six ans) le maltraite dans la cour ? Pourquoi dois-je l’apprendre de la voie d’un autre élève ? Trois nourrice ont refusé de s’occuper de lui ! Elles voulait bien de sa sœur (qui est de nature calme en dehors de la maison), mais pas de lui (beaucoup plus extraverti, speed). Aujourd’hui, mes enfants ont une nounou géniale, qui l’aide à progresser et s’occupe très bien d’eux deux. Sa seconde maitresse arrivera enfin à le faire travailler, et avec plaisir la seconde année s’il vous plait. Il l’apprécie même… et va en classe avec plaisir. Le meilleur climat à la maison l’aide également, Chéri l’aide à progresser, … à s’autonomiser, je m’y force également.

Aujourd’hui, il est en CP, à changé d’école au mois de septembre dernier,… il a de très bons copains, parle de mieux en mieux, a un maitre qui l’aide à progresser. Il le prend même au soutien, ça l’aide beaucoup. Un suivi orthophonique depuis quelques mois. Des visites chez un ORL, Orthodontiste, dentiste, la psychologues scolaire, le pédopsychiatre..etc on mené à un suivi, mais on ne sait pourquoi, l’oral lui est difficile… il a des lacunes, et pourtant de grandes dispositions pour bien d’autres choses ! Au contraire tout ce qui est physique, écrit, lui est très aisé ! Il vous monte un circuit magnifique (bille, train..etc au choix) en un éclair, les légos n’ont pas de secret pour lui, il est plus Geek et doué en informatique que bien des adultes…il manie mieux son clavier que son alphabet ! : )

Alors aujourd’hui je me demande toujours « Pourquoi ? » et j’espère trouver bientôt la réponse. Tout en essayant de ne pas sacrifier du temps dont sa petite sœur aurait elle aussi besoin ! Ses progrès me font chaud au cœur…me rendent fière ! Fière de l’avoir mis au monde, d’être sa mère, leur mère je peux même dire ! Ils sont mon soleil ! (et oui, j’ai deux soleils, j’ai de la chance non ?).

Le cheminement de la vie n’est pas des plus simples, pour le boulot de maman, il n’y a aucune formation si ce n’est celle de l’Amour et de la vie ! Alors je souhaite à toutes les mamans qui me liront bien du courage, de l’Amour, beaucoup de patience et de force, pour surmonter toutes ces petites ou grandes montagnes qu’il nous reste à gravir auprès d’eux. Parce qu’on les met au monde, et qu’eux aussi nous font grandir !

A bientôt les filles !!! XoXo

PS : Désolée pour ce post perso, déballage de life,…mais je pense que parfois ça fait du bien ! : )

Nouvelle palette pour "fille fauchée"

ou qui ne veux simplement pas investir dans une énième palette au nom du « marketing world » dans lequel on vit ! Parce que l’on a que deux yeux donc à quoi bon avoir 10 fards marrons, 8 verts,6 beiges…etc Je dois bien avouer malgré tout que les jolies palettes « Too Faced » ou « Sleek » que je n’ai encore jamais testé me font quand même bien de l’oeil, tout comme la « Smoked » ou encore la « Vice Palette » d’Urban Decay. Je suis même allé chez Kiko pensant m’acheter la « Color Fever Must Have »(qui n’était même pas exposée donc pas dispo le moins du monde, même pas à tester, j’étais dégoutée !). Cela dit je possède déjà une certaine quantité de fards, même mono que j’apprécie bien et qui, depuis qu’ils ont atterri dans un tiroir à la faveur de mes palettes, ne me servent plus tant que ça !

Alors ‘j’ai décidé de les en sortir, de les extraire de leur packaging, parce qu’il se cache parmi eux de très jolies couleurs. Vous l’aurez donc compris, j’aurais tout aussi bien pu vous dire, dépotage de fards inside, mais vous auriez tout de suite comprit, cela aurait été moins « drôle ». Oui, je suis sadique, je sais.
Alors tout d’abord, mes blushs. Je possède une palette genre Coastal Scents de 8 blushs, que je ressors facilement, ainsi que 2 blushs Elf, 1 Kiko et 1 Yves Rocher, qui eux, bien en évidence sur ma coiffeuse me servent aussi bien régulièrement. Seulement voilà, j’en ai quelques autres, qui proviennent de palettes ou coffret, tout comme le joli petit rose aux reflets nacrés qui se trouve ci-dessous. Enfoi dans un tiroir je ne les en ressortais quasi jamais. C’en est fini. Je les ai regroupé dans un petit coffret « Smoky Eyes » de l’ami  Yves, ainsi je les ai tous en main d’un coup et les utilise plus souvent.
 

Ensuite, on passe aux fards… ce petit tiroir en était rempli ! J’avais aussi déjà placé les Front Cover dans des palettes Elf, qui elles aussi avaient fini dans un tiroir et ne me servait finalement que très peu. Pour l’instant, je n’ai pas encore investi dans une palette, j’en suis au stade, boite à crayons de couleurs. J’hésite sur l’achat d’une Z Palette, ça ne saurait tarder. Pour faciliter la « sortie » des fards, j’ai légèrement chauffé certains boitier avec un fer à lisser (cela permet de faire refondre la colle). Par contre, les Yves Rocher sont vraiment difficile à dépoter, tandis que les Agnès B, eux, s’enlèvent plus vite que leur ombre ! Certains ont donc légèrement souffert.
Voici donc ce que cela donne.

En cours…

Une fois terminé…


Ils sont à peu près classés par teintes, en revanche le boitier sature, j’investirais donc surement dans deux palettes et non pas une.

Bon alors malgré tout je ne m’interdit pas l’achat d’une nouvelle palette, je songe même à m’en créer une rien qu’à moi avec des fards Kiko. Mais bon, chaque chose en son temps, je ne suis pas en manque de produits. Je dois dire malgré tout que j’apprécie d’avoir tout dépoter car au moins je me sers bien plus de mes fards.

J’ai également investi dans un coffret pour y ranger tous mes produits lèvres, ainsi que mes enlumineurs et mes blushs sur le dessus. Sur le côté, mes deux palettes chouchou !

 

Voilà donc les filles pour tout mon petit bazar. Je vous dis à très vite ! Des kissous !